Les stages F.S.O. - Procédure

 Formation Spécifique Obéissance  (FSO)

 

Organisation d’un stage "FSO"

 

Le développement et la promotion de l’obéissance  exigent une politique de formation adéquate.

Planifiée par le GTO après la finale du championnat de France à Tresses, la mise en place de cette formation est destinée en priorité aux responsables "obéissance" dans les clubs, en charge de conduire les futures séances d’initiation et de perfectionnement de la discipline.

Elle devra permettre également un encadrement et un suivi plus rigoureux des conducteurs à l’issue des séminaires avec des intervenants étrangers.

 

I – PERSONNELS CONCERNÉS

 

Basée sur un état d’esprit et une philosophie propres à l’obéissance, cette formation se doit d’être réservée à des personnes convaincues du bien-fondé de notre démarche, soucieuses de faire progresser la discipline vers l’excellence, déterminées à poursuivre les objectifs fixés par le GTO.

 

Conditions préalables (pré-requis)

 

-         être titulaire du diplôme d’entraîneur de club (ou par équivalence du diplôme d’éducateur 1er degré)

-         avoir conduit un chien au moins jusqu’en classe 2 en obéissance

-         avoir 3 ans au moins de licence dans un club affilié à une Société Canine Régionale.

-         lettre de motivation avec avis président de club,

-         être proposé par la CUR concernée avec fiche d’avis : animateur régional, coordinateur obéissance, responsable « formation » du GTO.

Il paraît souhaitable également dans la mesure du possible, d’avoir satisfait au stage de formation de « commissaire ».

 

Nota : une extension pourra être accordée par le GTO à certains responsables « obé » qui exercent ou s’investissent dans un club depuis au moins 5 ans  (avec avis motivé du président de club et de la CUR.).

 

Il importe  dans un premier temps de bien cibler les besoins dans chaque secteur géographique.

Les premières candidatures  pourraient être recherchées parmi les personnes ayant déjà participé à un stage avec un conducteur de haut niveau international ou intervenant étranger.

En fonction par exemple d’un nombre restreint de candidats dans une régionale, il peut être souhaitable d’organiser une formation conjointe avec une, voire deux régionales voisines.

Le but initial est d’avoir une répartition adéquate de personnes compétentes afin de répondre aux attentes de tous les clubs ; il ne s’agit pas non plus de faire "du chiffre" ; si  dans un secteur donné, personne  n’a la compétence requise ou si tel ou tel club refuse d’engager une formation,  la CUR concernée  en sera avertie et décidera en connaissance de cause. Le GTO reste cependant l’organe décisionnel pour chaque candidature proposée. En cas d’indisponibilité (maladie, raison professionnelle), le stagiaire concerné pourra s’inscrire dans un stage d’une autre SCR, après accord du GTO.

 

II – PROCÉDURE

 

Formateurs

Dans le domaine de la formation, il faut faire confiance aux spécialistes.

S’agissant de l’obéissance, les spécialistes actuels sont ceux qui ont pris connaissance de l’esprit et des exigences du haut niveau, au contact direct des meilleurs mondiaux et au vu des prestations que l’on souhaite un jour pouvoir égaler ou du moins approcher.

Ainsi, les coordinateurs mis en place par le GTO  répondent aux critères souhaités.

Il nous semble donc logique d’accorder cette mission de "formateur" aux coordinateurs régionaux, sous  la responsabilité du responsable « formation » du GTO.

La participation d’un représentant de la Régionale est également souhaitable.

 

Cursus de formation

Le stage de formation  se décompose comme suit  sur 2 week-ends

 

Premier week-end

- formation théorique essentiellement axée sur les bases de l’obéissance

- formation pratique

 

Formation théorique

-          bases de l’obéissance : philosophie du « travail en obé »-rapport avec le chien-jeu avec le chien-lecture du chien-découverte de ses qualités-apprendre quand et comment récompenser-contact-concentration-dynamisme-repos

-          mise en place d’une relation de confiance et de respect mutuel

-          apprentissage de base : rappel-envoi en avant-sauter-prendre en gueule-garder en gueule-rapporter-rester assis-rester coucher-rester debout

-          apprentissage : apprendre à écouter le maître-travailler avec le nez-apprendre à s’asseoir ou se coucher dans différentes situations-apprendre à exécuter en toutes circonstances

-          conducteur : analyse des situations-réflexion-pourquoi-comment (penser, ressentir, décider, agir)

 

Formation pratique

      -    exercices de mise en place des bases-initiation ludique à l’obéissance-étude fragmentaire des exercices

 

Deuxième week-end

-    une après-midi de formation théorique

-    tests théorique et pratique d’aptitude (1 journée)

 

Après-midi  théorique

-          conduite d’une séance d’entraînement, progression de l’apprentissage

-          entraînement pré-concours, étude EACO (évaluation des aptitudes aux concours d’obéissance)

-          gestion du stress, EPPM (entraînement physique-préparation mentale)

 

Tests d’aptitude

-    test théorique  QCM :

                     - 15 questions sur le règlement d’obéissance

                      - 20 questions sur l’esprit et la méthodologie «obé »  (éliminatoire si moins de 14)

 

-    test pratique : - tirage au sort 3 exercices ou maillons d’exercice : explications-démonstration

 

III - ORGANISATION

 

-         Séminaire des coordinateurs, futurs formateurs.

 

Par souci de cohérence et d’efficacité, il faudrait nécessairement organiser une réunion préalable des coordinateurs, avec le GTO : la crédibilité de notre démarche ne doit souffrir d’aucune disparité  tant dans le discours que dans la méthode d’enseignement préconisée.

Animée par Annick Rees, cette formation a été effectuée au Canis Club d’Ingré en octobre 2008, avec la participation du suédois John Eklöf, champion du monde 2002 et Carmen Bennett, championne de France 2008.

 

-         Choix du club organisateur

 

Les acteurs régionaux (animateur- coordinateur), en liaison avec la CUR proposeront l’organisation logistique du stage au club de leur choix, en respectant le calendrier prévu (voir chronologie)

 

-         Documentation

 

 Le GTO s’est chargé de :

    1 - la rédaction d’un opuscule (support pédagogique) précisant les aspects théoriques des bases de la discipline (cf. responsable « formation » du GTO) au profit des futurs stagiaires : il n’est pas question d’y décortiquer tous les exercices (trop fastidieux à rédiger, avec risques de mauvaise interprétation). Son contenu sera développé lors de la phase « pratique » du stage 

    2 - l’élaboration du questionnaire QCM.

    3 - la réalisation d’un dossier de stage (fiche chronologique, fiche d’évaluation, cahier des charges pour l’organisation des stages, fiche financière prévisionnelle,…)

 

-    Formation des candidats « outre-mer »

 

Après évaluation des besoins par les CUR locales, la formation, par souci d’économie, pourrait se réaliser conjointement à la formation des commissaires sur 3 ou 4 jours consécutifs.

Elle pourrait être assurée par un juge (après accord du GTO) lors d’un déplacement sur site..

 

-    Délivrance de  l’attestation "Formation Spécifique Obéissance"

 

Les tests théoriques ainsi que les appréciations notées par les coordinateurs lors des tests pratiques devront être transmis au responsable de la formation du GTO, pour validation des résultats.

 La liste des candidats admis sera diffusée aux régionales concernées et sur le site du GTO. Le candidat non admis (note inférieure à 12/20) sera autorisé à se représenter une fois, en conservant éventuellement le bénéfice du test théorique (note > ou = à 12)

 Pour le QCM relatif à l’esprit et la méthodologie, un minimum de 70% de réponses justes (soit 14 sur 20) sera exigé pour la validation du stage.

Les attestations "Formation Spécifique Obéissance" seront adressées par le GTO aux candidats admis, via les CUR.

 

-         Suivi des stagiaires confirmés "FSO"

 

Il est souhaitable, sous l’impulsion des coordinateurs et des CUR, de réunir une fois par an tous les « instructeurs » obéissance afin de répondre à leurs questions éventuelles et redynamiser leur vocation par une participation à un stage de remise à niveau avec un conducteur de haut niveau ou un intervenant étranger.

 

IV – DOSSIERS DE STAGE

 

Le dossier concernant l’organisation d’un stage "FSO" est à la disposition des SCR intéressées auprès de Monsieur Jean-Claude Bergevin, responsable du GTO.