Stage du 26 au 29 Juillet 2008 - INGRE (45140)
Intervenant : Angela SCHMIDT (Suisse)

 

Ayant récemment participés en Suisse, à un séminaire centré sur la formation « obéissance » du chiot entre 2 et 12 mois, il nous a paru intéressant avec Annick, responsable formation du GTO, de programmer ipso facto un stage similaire destiné en priorité aux débutants ou jeunes propriétaires d’un chiot !

 

Notre intervenante estivale, Angela Schmid, propriétaire d’une jeune femelle Border de 4 mois, a bien voulu se déplacer jusqu’à Ingré pour nous faire part de son expérience et de sa « méthode » en matière de découverte de la discipline pour le chiot et de sa façon d’appréhender une progression harmonieuse calquée sur les facultés réceptives de l’animal, dans le respect permanent de l’épanouissement du chiot.

 

Forcément limité en nombre de places, ce stage, bien que tardivement programmé, a suscité un véritable engouement puisque près  d’une quarantaine de personnes ont pu assister aux différentes phases suggérées par Angela.

Par ailleurs, tous les stagiaires ont pu mesurer l’efficacité de la méthode enseignée lors des démonstrations d’Angela avec d’abord sa jeune chienne de 4 mois et ensuite  « Turbo » son Border de 5 ans, autrement dit « le produit fini ».

Pour beaucoup de participants, ce fut la découverte du mot OBEISSANCE, avec tout ce que cela implique : réponse instantanée, restitution précise, vitesse d’exécution, motivation permanente, relation fusionnelle du couple maître-chien, confiance indéfectible de l’animal en son maître !

Beaucoup également ont très humblement reconnu qu’ils faisaient fausse route jusqu’à présent et n’avaient nullement intégré l’importance du facteur patience-temps lors des multiples phases d’apprentissage ; l’image du puzzle que l’on reconfigure patiemment, jour après jour, sans omettre le moindre petit morceau est à cet égard très symbolique !

 

Quelques points importants développés lors du séminaire

 

S’il est un mot-clé particulièrement incontournable à fixer d’emblée, c’est incontestablement le vocable "NON"  et cela dès l’arrivée du chiot dans son nouvel environnement quotidien, le maître devant de suite se substituer à la « mère ».

Sorti de la fratrie, le chiot devra sans tarder découvrir de nouveaux repères fixés par le maître et se rendre compte (très vite) que certaines choses sont permises et d’autres interdites : ainsi cela peut être noir ou blanc mais jamais cela ne devra être gris ! Encore faut-il l’avoir expliqué au chiot !

Le contact par le jeu reste la priorité absolue, car plus tard ce contact sera à la base de toute motivation ! Ce qui veut dire que le chiot devrait (c’est ce qu’il faut rechercher) dès la première minute de son arrivée rester en contact permanent (jour et nuit !) avec son maître pendant au moins 3 semaines et ne voir que son maître !

Il importe également qu’à 6 mois au plus tard, le chiot ait appris le rappel, le assis, le pas bouger ou reste, donne ou crache, japper ou ne pas aboyer !

Le chiot doit aussi apprendre à jouer (tout comme le maître) mais pas avec autrui ou d’autres chiens mais uniquement avec son maître, sachant qu’à tout moment  c’est toujours le maître qui fixe les règles du jeu !

A 12 mois, le jeune chien devra rapporter sans mâchonner, avoir acquis une mise au pied parfaite quelle que soit la situation, avoir une fixation assis ou couché (pas de reniflement, pas de piétinement) ; ces bases devront encore être renforcées jusqu’à deux ans.

Dès lors, l’apprentissage des morceaux d’exercice se fera avec confiance, dans le calme, en toute sérénité, sans oublier pour autant qu’il faudra systématiquement revenir en arrière, même et surtout lorsque vous aurez acquis l’impression que le chien « sait faire ! »

 

Conclusion

 

Stage donc très, très intéressant, d’autant qu’Angela a su répondre à de nombreuses interrogations et résoudre les points bloquants de certains conducteurs plus expérimentés sur des points particuliers d’apprentissage.

Une fois encore, la CEAUR  de la région Centre a répondu très promptement à notre demande ; je remercie à cet égard la trésorière toujours fidèle dans sa participation à ce type de séminaire.

Encore mille mercis au Canis Club d’Ingré qui a bien voulu nous accueillir dans ses superbes locaux et au responsable du GTO, Jean-Claude Bergevin, d’abord pour sa présence lors de la journée de clôture et surtout pour sa confiance dans nos objectifs de formation.

 

               Daniel Rees

               Coordinateur du GTO zone Centre-Bourgogne