Les juges - Séminaire 2008

INGRE les 1er et 2 MARS 2008

  

Décidé par le GTO lors de sa réunion du 31 janvier 2007, le séminaire au profit des juges d’obéissance s’est tenu les 01 et 02 mars 2008 à Ingré (Loiret).

Souhaitées  par les juges autant que par les conducteurs de tous niveaux, ces deux journées de réflexion ont permis d’harmoniser quelque peu les notations, de recentrer certaines dérives ou interprétations tout en apportant les réponses aux nombreuses questions évoquées.

Le taux de présence des juges bien que satisfaisant (50%) aurait mérité une participation plus marquée des juges formateurs (voir liste jointe).

 

Les juges présents, le GTO, les chiens qui n’ont jamais vu autant de juges !!

 

Journée du samedi 01 mars

 

Accueillis dans les locaux du Canis Club d’Ingré (CCI) par Daniel Rees, représentant le président du club Pierre Rouillon  et par le GTO ( Jean-Claude Bergevin, Jean-Pierre Hervé, Roger Moreau et Annick Rees), les juges ont d’abord eu connaissance des multiples remarques soulevées par les conducteurs lors des concours en 2007 et transmises au GTO soit par courrier, soit par e-mail.

Il a ainsi été rappelé les distances des différents exercices imposées par le règlement, la disposition des petits bois pour l’odorat (plus d’échelle) et celle des haltères pour le directionnel, l’utilisation des vocables et des gestes de commandement, le rôle et le positionnement du commissaire lors des exercices, la suppression de la "manivelle" lors des suites au pied de chaque classe, le respect mutuel entre concurrent et juge,…etc.

La seconde partie de la matinée a permis de visionner le DVD de Lübeck enregistré lors de la réunion de la Commission d’Obédience de la FCI les 07 et 08 octobre 2006. Les juges délégués par les pays membres, avaient été conviés à une épreuve de notation simultanée des différents exercices de la classe3.

 

 Les jugements émis ont été commentés par madame Pascale Lapeyre.

 

Soucieux dans sa démarche d’uniformisation des jugements, le GTO a reproduit l’exercice précité samedi après-midi sur le terrain du CCI, avec le concours d’équipes cynophiles locales et du Club Canin Nogentais de Jean-Claude Bergevin.

Après chaque exercice exécuté devant les 28 juges et les 2 élèves-juges présents, Jean-Pierre Hervé a demandé à plusieurs juges d’expliquer ou de commenter leurs notations ; il s’est avéré, d’une manière générale, que les écarts de jugement se limitaient à 2 points et qu’ils divergeaient rarement au niveau du qualificatif.

 

Une question épineuse !!

 

A l’issue de la "pratique", retour en salle pour un tour de table de synthèse journalière dont les principales remarques sont résumées comme suit, je cite :

- "le séminaire est l’occasion de faire le point, de reconnaître ses défauts et de savoir se remettre en question,

- les juges doivent expliquer le pourquoi des notations,

- le GTO doit donner des directives pour l’uniformisation des notes,

- le séminaire permet aux juges de s’étalonner mais qu’en est-il des juges absents,

- très bonne idée d’organiser la réunion en dehors de la finale car plus de temps pour une réflexion plus productive,

- nécessité d’engager une formation adaptée à la méthodologie de l’obéissance en axant les efforts sur les techniques de base de la discipline,

- publier les statistiques des jugements de chaque juge pour éventuellement recentrer les directives,

- nécessité de programmer ce type de réunion régulièrement pour garantir la cohérence dans les  jugements,

- il est regrettable qu’avec un préavis d’un an, la moitié seulement des juges soit présente,

- les juges doivent s’impliquer sans faire d’interprétation et appliquer les directives  émanant de la FCI

- difficulté de noter la classe1 : il faut à ce niveau développer une action formatrice et pédagogique en expliquant le pourquoi des points perdus,

- pour chaque classe, inviter le juge à effectuer une réunion préalable pour répondre aux questions éventuelles des concurrents,

- obligation du juge de montrer la note après chaque exercice,

- action de communication du juge avec le public pour promouvoir la discipline".

  

 

Discussions, explications !!

 

Journée du dimanche 02 mars

 

La matinée a été consacrée à la projection des vidéos du championnat du monde 2006 (Poznan).

L’analyse des notations a mis en évidence quelques disparités dans les appréciations des 3 juges de ce championnat du Monde : celles-ci étant souvent le fait d’un mauvais positionnement d’un juge par rapport au concurrent ou au chien ; il convient de noter par ailleurs qu’un juge observera tout particulièrement par exemple l’attitude du chien (anticipation) et ne verra donc pas forcément un geste incitatif du conducteur qui aura été sanctionné par les 2 autres juges.

Pour clore le chapitre des notations, le responsable du GTO a rappelé qu’il n’y avait pas lieu d’être laxiste mais au contraire d’attribuer la note à sa juste valeur en expliquant cependant le pourquoi des pénalités.

 

Quelques juges ont également évoqué le manque de formation des bases de l’obéissance chez la plupart des conducteurs et des "instructeurs obéissance" dans les clubs. Le GTO confirme à cet égard qu’un projet de formation (axé sur l’esprit et l’apprentissage « obé ») est à l’étude en vue d’une formation spécifique « obéissance » ; ce projet, sous forme de module spécialisé dans la discipline, suivra celui d’entraîneur de club, et sera proposé à l’approbation de la CUN lors de la prochaine réunion au mois de juillet.

 

Une certaine incompréhension s’est également manifestée concernant les concours en blanc tant dans la perception de leur utilité que dans leur programmation. Le GTO confirme que le concours en blanc n’a pas vocation à se substituer à un concours officiel (il n’est pas inscrit sur le carnet de travail, ne nécessite pas la présence d’un juge, le conducteur a le libre choix des exercices ou parties d’exercice). Pour éviter toute ambiguïté, le GTO s’engage à le dénommer autrement ; des directives précises seront explicitées sur le site du GTO.

 

Après la clôture du séminaire en début d’après-midi, une ultime réunion de travail a rassemblé les juges formateurs.

  

 Conclusion

 

Bien que la moitié seulement des juges ait répondu à l’invitation lancée avec un préavis d’un an par le GTO, ce séminaire s’avère indispensable à tous à plus d’un titre :

-         il permet à tout un chacun de faire connaissance  avec tous les autres juges et  de mettre un visage sur les membres du GTO,

-         il favorise les échanges d’idées sur des points particuliers,

-         il permet de recentrer les objectifs de la discipline.

La vocation de ce premier contact était avant tout de répondre aux attentes des utilisateurs quant à l’uniformisation des jugements ; dans ce domaine précis, on peut affirmer que le message a bien été capté.

L’épineux problème de la notation de la classe1 n’a pas été éludé : le GTO souhaite là-aussi que les juges fassent preuve de plus de rigueur avec cependant une action pédagogique axée sur une explication systématique des points perdus.

A la demande de la majorité des juges, ce type de rencontre sera reprogrammé en 2011, avec le même préavis !

 

 

 

 

Travail en salle

 

 Le GTO remercie tous les participants pour votre engagement au profit de l’obéissance. Il remercie encore tout particulièrement le président du Canis Club d’Ingré pour la mise à disposition de ses somptueux locaux.

  

LISTE DES PARTICIPANTS

 

PRESENTS

 

AEBISCHER Daniel

ANICHINI Zina

BEJOTTES Franz

BERGEVIN Jean-Claude

BERNARD Laurent

BOCK Michel

BOISSEAU Michel

BORTOLUZZI Michel

BUSSER Paul

CAILLEAU Michel

CAILLEAU Jean-Marc

CARRIERE Jean-Pierre

DETRAIT Jean

DUBOUILLE Jean-Richard

GUILLOU Michel

HEDE Richard

HERVE Jean-Pierre

LAPEYRE Pascale

MERLE Bernard

MOREAU Roger

MUNTO Claude

ORTEGA Joseph

RIETH Alfred

RIVIERE Michel

ROSER Bernard

SCHAFFNER Gilbert

SCHOTT Alfred

VERVILLE Roland

 

EXCUSES

 

ARAGON Jean-Louis

BARQUISSEAU Joël

DEL PUPPO Jean-Marcel

DOPP Claude

GERVASONI Charles

MAYER Jean-Pierre

MITROPOLITIS Claude

PAIN Alain

SAUVAGE Aimé

VILLARDRY Patrick

VOLTZ Christian

 

ABSENTS

 

BARRIERE Rémi

BEYER Michel

BLANQUART Christian

CHANE KANE Jean-Luc

DEKEUKELEIRE Françoise

DERVIN Yonnel

FERRERO Fernand

FIN Jean-Pierre

FROMAGE Georges

GRAZIANO Gaëtan

PRIGENT André

SECRETAIN Pierre-Yves

VALLADON Michel

VESSIERE Gérard